Du local à l’Europe en passant par la France.  du dimanche 16 juin 2013.




Une dynamique pour changer de cap.

Nous sommes confrontés à une majorité gouvernementale qui depuis 1 an, mène une politique, en trop de points, identique à celle de Sarkozy. Comme partout en Europe, nous allons vers le désastre.
Désastre économique, puisque les recettes de F.Hollande sont celles appliquées partout en Europe avec les même résultats catastrophiques.
Désastre social, humain, avec une augmentation du chômage, de la misère et les nouvelles attaques contre les retraites vont encore aggraver la situation.
Désastre politique, puisque la droite et son extrême pavoisent, convaincues que la revanche attendue, débutera dès les municipales et les européennes.
Dernièrement, un jeune militant partageant nos valeurs de gauche a été battu à mort par un groupe d’extrême droite. Cet assassinat doit faire réfléchir. Lorsque l’on désespère le peuple, les plus fragiles sont sensibles aux manipulations de ceux qui souhaitent les voir se tromper de colère. Les situations de crise sont propices au développement de thèses racistes, xénophobes, haineuses, surtout lorsque ces dernières sont promitionnées à des fins politiciennes. Cela commence par des mots d’ordre, puis un assassinat et peut conduire au pire comme en 1939 !
N’est-ce pas ce qui s’est toujours produit en France et en Europe, lorsque la gauche socialiste mène une politique opposée aux valeurs progressistes ?
Que faire ? Deux solutions : Soit on renonce, on désespère, on attend le pire, en se contentant de râler et de pleurer !
Soit, et c’est le choix du PCF avec le Front de gauche, on « mouille le maillot », pour résister et chercher un moyen pour sortir de cette impasse, pour débloquer la situation en allant vers un grand Front Populaire.
Le grand rassemblement du 5 mai à Paris, comme ceux du 1er juin, dans de nombreux départements, répondaient à cette ambition. C’est dans cet esprit que notre secrétaire national Pierre Laurent, a proposé le 16 juin à Montreuil, la tenue d’assises pour changer de cap en France et en Europe.
Au départ, nous pensions rassembler 1 millier de participants. Nous serons plus de 2000, dont toutes les composantes du Front de gauche, mais aussi EELV, l’aile gauche du PS, des personnalités syndicales et d’associations, telles qu’ATTAC, le DAL, LE MRAP, Amnistie international.
C’est aussi dans cet esprit qu’à Millau, nous ouvrons des coopératives citoyennes, destinées à permettre à toutes et tous, de dessiner la ville que nous voulons, d’écrire l’avenir de Millau, vraiment à gauche, à partir de 2 priorités : l’Humain et l’esprit de Résistance.
Les 2 prochaines rencontres se tiendront les 20 et 24 juin.

André Perez PCF/Front de gauche






Date de mise à jour : dimanche 16 juin 2013.

Agenda


';

PNG - 274.1 ko
PNG - 252.3 ko
PNG - 299.4 ko

JPEG - 1.3 Mo

PNG - 302.3 ko

PNG - 19.5 ko