Confort et Systèmes  du dimanche 7 avril 2013.




Réaction de Martine Perez, conseillère régionale PCF/Front de gauche

La mise en liquidation judiciaire de l’entreprise Confort et Systèmes à Séverac est l’aboutissement d’un gâchis humain inacceptable, 220 personnes sont victimes d’une logique capitaliste et d’un patron voyou qui a amassé une incroyable fortune en exploitant ses salariés, avant de les jeter à la rue. C’est un drame économique qui touche non seulement le bassin de vie de Séverac, mais tout le Sud-Aveyron, un drame qui rejoint tous les autres plans de licenciements en France et face auxquels le gouvernement n’est pas à la hauteur.
Nous ne pouvons accepter cette dramatique situation. Madame la Préfète a répondu positivement à ma proposition de table ronde associant le commissaire au redressement productif, le Président du conseil régional, le Président du conseil général, les maires et élus concernés ainsi que les représentants du personnel. Je lui demande que, très rapidement, elle prenne les dispositions pour réunir cet espace de concertation.
Pour ce qui concerne le PCF, nous réitérons notre proposition de SCIS (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) dans laquelle pourraient se retrouver dans une régie, les collectivités, les représentants du personnel, une banque (pourquoi pas la nouvelle Banque Publique d’Investissement) et des personnalités motivées pour que vive cette industrie.
Il est grand temps de penser aux salariés et à leur famille.






Date de mise à jour : dimanche 7 avril 2013.

Agenda


';

PNG - 274.1 ko
PNG - 252.3 ko
PNG - 299.4 ko

JPEG - 1.3 Mo

PNG - 302.3 ko

PNG - 19.5 ko