La preuve que la gauche peut réussir !  du mardi 19 février 2013.




L’adoption par l’Assemblée Nationale, du mariage pour tous, honore les valeurs Républicaines dans ce qu’elles ont de plus sacrées. C’est une belle avancée humaine. L’évènement rejoint la loi Badinter avec l’abolition de la peine de mort ou la loi Veil avec le droit à l’avortement.
Au-delà de l’acte législatif, on retiendra trois leçons essentielles.
Tout d’abord, la bataille haineuse d’une droite qui a pour l’occasion, enterré ses traditions gaullistes pour se fondre dans les thèses du FN.
Ensuite, toute la gauche s’est retrouvée unie, rassemblée, même si les amendements des députés du front de gauche sur la PMA, ont été repoussés. C’est la preuve qu’ensemble, nous pourrions réussir le changement, si le Parti Socialiste cessait sa dérive libérale et mettait fin à son insupportable égémonisme.
Que Monsieur Hollande et les siens prennent exemple sur Madame Taubira, grande femme d’Etat, pour les questions sociales telles que l’emploi, le refus des licenciements, le respect du code du travail, l’augmentation des salaires, des pensions, pour répartir autrement les richesses…et la gauche gouvernementale montrerait qu’elle est du coté des salariés plutôt que de leur envoyer les CRS quand ils luttent pour la défense de leur emploi.

PNG - 459.1 ko

Enfin, et ce n’est pas la moindre des leçons, cette victoire sociétale, est le résultat d’années de combats menés par notre parti, des syndicats, des associations, tous guidés par une priorité, l’humain.
Sans cette mobilisation, nous n’aurions certainement pas réussi à mettre fin à des siècles d’inégalités, de discriminations.
C’est ainsi, que lorsque avec le Front de gauche, nous lançons une grande campagne sur le thème : « Une alternative à l’austérité, c’est possible », nous n’avons pas d’autres objectifs que de gagner le changement et de répondre ainsi aux espoirs du peuple, qui n’a pas chassé Sarkozy pour qu’Hollande poursuive la même politique.
Avec cette campagne, nous voulons démontrer que l’austérité n’est pas la solution, mais le problème, faire reculer l’idée de fatalité et permettre un grand mouvement populaire qui imposera des avancées, pas seulement sociétales mais aussi sociales.

Martine Perez, conseillère régionale
Secrétaire départementale du PCF.






Date de mise à jour : mardi 19 février 2013.

Agenda


';

PNG - 274.1 ko
PNG - 252.3 ko
PNG - 299.4 ko

JPEG - 1.3 Mo

PNG - 302.3 ko

PNG - 19.5 ko