Concrétiser l’espoir, cela passe par le vote Front de gauche.  du jeudi 17 mai 2012.




Martine Perez, secrétaire départementale du PCF, conseillère régionale.

Sarkozy, c’est fini ! Il s’agit d’un immense soulagement teinté d’une attente, celle de concrétiser l’espoir, donc de réussir le changement.
La gauche a le devoir de ne pas décevoir, d’une part parce que notre peuple n’en peut plus, d’autre part parce qu’une nouvelle désillusion conduirait au pire en 2017.
De ce point de vue, il y a urgence à augmenter les salaires. Pour des raisons sociales, mais aussi économiques pour sortir de la crise. En harmonie avec les organisations syndicales, nous proposons de porter le SMIC à 1700 euros bruts. F.Hollande n’évoque qu’un coup de pouce. Soyons certains que ce coup de pouce sera fonction du résultat du Front de gauche aux législatives. Il en est de même pour les retraites. Dans ses 60 propositions bien tièdes, F.Hollande a oublié les millions de Français qui, il y a peu, envahissaient la rue pour la retraite 60 ans à taux plein pour toutes et tous. Sa proposition permettant de la prendre à 60 ans, à condition d’avoir travaillé avant 18 ans et cotisé 161 trimestres, reste dans la logique des mesures de Sarkosy. Dans les faits, grand nombre de salariés, surtout les femmes, ne pourront prendre leur retraite avant 63 ans, dans le meilleur des cas !

JPEG - 40.4 ko

Au Front de gauche, nous continuons à penser qu’il vaut mieux payer des retraités que des chômeurs et donner des emplois aux jeunes !
Enfin, il ne pourra y avoir de changement sans que ne soit accordée une priorité aux services publics. Plus et mieux de services publics, étendus à tout ce qui relève du bien commun. Je pense à l’eau, au secteur bancaire, au logement……Des services publics démocratisés, humanisés avec un personnel bien plus nombreux, bien mieux rémunérés. Or, cela est incompatible avec le traité de Lisbonne qui au nom de la concurrence libre et non faussée, condamne la notion même de services publics. A ce jour, le Front de gauche est le seul à combattre ce traité. J’ai en tête les votes des députés européens de droite, mais aussi du Parti Socialiste et d’EELV qui condamnent notre ligne SNCF à Bruxelles. Faut-il pour autant douter de l’avenir ? Bien sûr que non, à condition que vous donniez au Front de gauche suffisamment d’influence, à condition qu’il y ait beaucoup de députés issus de ce rassemblement, pour empêcher une hégémonie PS/EELV à l’assemblée nationale. A condition que vous confirmiez la défaite de la droite le 10 juin, en votant pour les candidats du Front de gauche dans les 3 circonscriptions de l’Aveyron.






Date de mise à jour : jeudi 17 mai 2012.

Agenda


';

PNG - 274.1 ko
PNG - 252.3 ko
PNG - 299.4 ko

JPEG - 1.3 Mo

PNG - 302.3 ko

PNG - 19.5 ko