Un autre chemin est désormais possible.  du mardi 24 avril 2012.




Je tiens tout d’abord à remercier les électrices et les électeurs qui ont fait confiance à Jean-Luc Mélenchon, candidat du front de gauche. Que chacune et chacun soient assurés qu’il ne s’agit que d’un début et que nous allons continuer à rassembler notre peuple autour des choix que nous avons portés dans cette campagne.
Même si on pouvait espérer un peu mieux, les chiffres parlent et démontrent que l’avenir nous appartient.
Sur le plan national, le Front de gauche était à 6,45% aux élections européennes en 2009, 6,95% aux régionales en 2010, 8,90% aux cantonales en 2011, il est à cette présidentielle à 11%, la plus difficile des élections car nous subissons toutes les manipulations autour du vote utile. On comprend ’ailleurs mieux pourquoi, nous avons été les seuls à mener le combat contre la représentante du fascisme, quand d’autres préféraient s’en servir pour gagner des voix à notre détriment.

Ma satisfaction est encore plus grande au vue des résultats en Aveyron.
En 2007, nous étions à 1,52% avec 2868 voix.
En 2009, avec le Front de gauche que nous venions de créer, nous avions
rassemblé 7077 voix pour un pourcentage de 7,03%.
En 2012, nous rassemblons 22 282 voix soit 12,26% !

La première grande leçon de ce scrutin présidentiel, c’est l’émergence à un niveau élevé d’une gauche du courage, une gauche résistante, porteuse d’éthique qui ouvre l’espérance d’un autre avenir pour la France et l’Europe.
Parce que cette dynamique serait terriblement freinée par une victoire de Sarkozy, parce que nous ne voulons pas que pendant 5 ans encore, notre peuple subisse de nouvelles et terribles agressions sociales, j’appelle les Aveyronnaises et les Aveyronnais qui nous ont fait confiance, à battre Sarkozy en votant F. Hollande.

Ce faisant, nous ne nous rallions pas à un programme qui ne répond ni aux urgences sociales, ni à la crise actuelle. Nous restons plus que jamais porteurs d’une audacieuse politique de gauche autour d’une priorité : « L’Humain d’abord », avec entre autres, l’augmentation du SMIC (1700 euros) et des salaires, la retraite à 60ans pour toutes et tous à taux plein, l’interdiction des licenciements boursiers, le développement des services publics, les relocalisations d’entreprise, la planification écologique….
Ce combat, nous allons le mener avec ambition, aux élections législatives avec nos candidates et nos candidats, avec un enjeu supplémentaire : gagner pour une vraie alternative. Le FN dangereux par ses idées racistes, xénophobes, parti ultra-capitaliste serait sur une voie royale en 2017 en cas de nouvelle désillusion de la gauche. C’est pourquoi, il est plus qu’utile que demain à l’assemblée nationale, il y ait un fort groupe Front de gauche.
Ensemble, le 1er mai, nous manifesterons derrière les syndicats, notre détermination à ce que soit menée une audacieuse politique de gauche et le 6 mai, nous virerons Sarkozy.

Martine Perez, secrétaire départementale du PCF






Date de mise à jour : mardi 24 avril 2012.

Agenda


';

PNG - 274.1 ko
PNG - 252.3 ko
PNG - 299.4 ko

JPEG - 1.3 Mo

PNG - 302.3 ko

PNG - 19.5 ko