Il y a bien un vote utile et efficace.   du lundi 20 février 2012.




André Perez PCF/Front de gauche.

Tandis que le Front de gauche exprimait sa solidarité avec le peuple Grec, son opposition au nouveau traité Européen qui imposera à toute l’Europe, la même tragédie, François Hollande, dans le quartier des affairistes Londonien, s’employait à rassurer ceux-là même qui poussent le peuple Grec à la famine.
Au de la petite provocation à l’encontre des communistes, qui prête plus à sourire, François Hollande a surtout fait avancer le débat de fond que nous avons avec lui, dans la perspective d’aboutir à un véritable changement dans notre pays. D’une part, il rassure les banquiers et les financiers en leur disant que les siens ont fait leur preuve au pouvoir, en privatisant et libéralisant l’économie, en ouvrant les marchés à la finance. D’autre part, il avoue implicitement que si les puissants et les rapaces de ce monde capitaliste, ont un adversaire, résolu, c’est bien les communistes et le Front de gauche.
Cette péripétie nous ramène au fameux vote utile que ne cessent de mettre en avant F.Hollande et ses amis en agitant le spectre du séisme de 2002, où Chirac et Le Pen s’étaient retrouvés au second tour.
Or, à l’évidence, il s’agit d’une manipulation. En effet, nous ne sommes pas dans la même configuration qu’en 2002. Tous les sondages le confirment, non seulement la fille à son père, n’a quasiment aucune chance d’être présente au second tour, mais si par malheur elle devait l’être, ce serait au détriment de Sarkozy.

JPEG - 21.6 ko

Par contre aux législatives, il y a des circonscriptions où la gauche pourrait être éliminée au 1er tour. Le Front de gauche a proposé au PS, à EELV de discuter sur des candidatures uniques dans ces circonscriptions. Nous avons reçu une fin de non recevoir.
Sans esprit de polémique, je pose une question : Pourquoi agiter le spectre du FN à la présidentielle, où on sait que la milliardaire candidate n’éliminera pas la gauche, et pourquoi fermer les yeux sur des circonscriptions où le danger fasciste est bien réel ?
D’une manière générale, aucune formation de gauche ne battra Sarkozy toute seule. Vouloir par manipulation freiner la progression de Jean-Luc Mélenchon, n’augmentera pas le total des voix de gauche.
Dès lors, cela n’assure en rien la défaite de Sarkozy, à moins de persister dans cette sordide danse du centre pour séduire Bayrou, clone de Sarkozy. Cela rassurerait les financiers, mais quelle désillusion pour notre peuple !
Tout cela ne peut que nous conforter dans notre détermination à résister au monde de la finance, à rassembler majoritairement les citoyens sur un programme fidèle à leurs revendications : SMIC à 1700 euros retraite à 60 ans pour toutes et tous à taux plein, services publics étendus, révolution fiscale, planification écologique.
Et comme rien n’empêche que vous votiez pour celui qui porte vos légitimes aspirations, c’est bien pour Jean-Luc Mélenchon que se situe le vote utile et efficace.






Date de mise à jour : lundi 20 février 2012.

Agenda


';

PNG - 274.1 ko
PNG - 252.3 ko
PNG - 299.4 ko

JPEG - 1.3 Mo

PNG - 302.3 ko

PNG - 19.5 ko