Sarkozy en campagne, veut achever la casse sociale !  du samedi 4 février 2012.




Martine Perez, secrétaire départementale du PCF.

Alors que son quinquennat a conduit notre pays dans une sinistre casse sociale, industrielle et démocratique, Sarkozy a annoncé dimanche de nouveaux cadeaux au patronat et de nouvelles attaques sur le pouvoir d’achat populaire. Il fait un nouveau cadeau de 13 milliards d’euros aux patrons en exonération de cotisations sociales et ce cadeau il le compense en partie par la hausse de la TVA de 1,6% -impôt le plus injuste car payé par toutes et tous quelques soient les revenus.

Il a le culot de déclarer que cette hausse se fera sans augmentation des prix. Encore un mensonge qui ne l’étouffe pas. Rappelons-nous ces déclarations il y 5 ans « je serai le président de la croissance que j’irai chercher avec les dents », « je ne toucherai pas à la retraite à 60 ans », « je serai le président qui éradiquera le chômage », « je serai le président qui rendra 68 milliards aux français en diminuant les impôts et les taxes trop importantes dans notre pays ». Concernant les impôts, il n’a pas menti. Première loi passée dès son élection : le bouclier fiscal…pour remercier ses amis milliardaires de l’avoir soutenu pendant sa campagne.

Sur tout le reste, je vous laisse juger !

Il finit son mandat dans moins de 3 mois et veut terminer « le sale boulot ». En montrant qu’il est au service du MEDEF et de sa patronne Mme Parisot, il porte un nouveau coup aux droits des salariés en permettant aux patrons d’échapper à toute durée légale du temps de travail par le biais d’accord dit de compétitivité.

Il enrobe tous ces mauvais coups, de mensonges supplémentaires sur le coût du travail, de dérèglementation du marché de l’immobilier qui va remplir les poches des promoteurs mais ne répondra pas au droit au logement pour tous, de nouvelles attaques contre la fonction publique qui serait trop couteuse, de volonté de restreindre encore plus les dotations de l’Etat aux collectivités territoriales.

Et tout cela, il l’a annoncé sur pas moins de 9 chaînes de télévision !

La casse sociale n’a rien d’un acte de courage qu’il soit de droite ou de gauche, c’est une soumission aux marchés financiers, aux puissants.
Il est temps que ce président au service des riches soit chassé du gouvernement. La gauche doit être l’alternative forte et crédible à ce massacre.
Le Parti communiste français avec le Front de gauche y consacrera toutes ses forces militantes, comme il le fait depuis des mois avec le programme « l’Humain d’abord ».







Date de mise à jour : samedi 4 février 2012.

Agenda


';

PNG - 274.1 ko
PNG - 252.3 ko
PNG - 299.4 ko

JPEG - 1.3 Mo

PNG - 302.3 ko

PNG - 19.5 ko