Camping de millau plage : Une decision hative et impopulaire  du samedi 4 février 2012.




La société Atlantis, installée par la municipalité Godfrain ne gèrera plus le camping de Millau Plage… pour des raisons opaques certes, mais qui ne nous intéressent pas.
Ce qui nous concerne tous par contre, c’est le devenir de ce site, qui fait partie de notre patrimoine. Et encore une fois – bonjour la démocratie participative tant promise – les Millavois n’auront pas été concertés.
C’est désormais une grande chaine capitaliste de tourisme de plein air qui, à l’image de ce qui se fait sur La Capelle, profitera d’une partie de notre patrimoine… en nous excluant de ce qui nous rattachait encore à ce site : la piscine et les aires de jeu.
Monsieur Durand, en bon avocat de sa propre décision, a trouvé l’argument : « l’ancien gestionnaire a tout fait pour que les Millavois n’y aillent plus. Donc ça ne leur manquera pas ! » Tout simplement consternant.
Reste l’essentiel : de quelle politique touristique avons-nous besoin pour assurer un développement harmonieux, respectueux des équilibres environnementaux ? N’est-ce pas par là qu’aurait dû commencer la réflexion de nos élus, en s’appuyant sur la vie associative et l’expression des besoins réels de nos concitoyens ?
Notre bassin de vie ne dispose-t-il pas de suffisamment de places de camping et d’hébergement aujourd’hui ? Les campings existants affichent-ils complets, y compris au mois d’août, et pendant combien de jours ?
Ne pouvait-on imaginer, par exemple, qu’une partie de ce camping soit aménagé en un espace de loisirs, d’aventure – piscine comprise – avec animations diverses (concerts, spectacles) ouverts aux touristes et aux Millavois, qui retrouveraient ainsi ce qu’ils appréciaient il n’y a pas si longtemps, ce qu’ils recherchent à la Maladrerie sur un site hélas devenu inapproprié car dépourvu d’ombre.
Toutes ces questions, bien d’autres encore, et nous ne prétendons pas avoir réponse à tout et raison sur tout, auraient, à notre avis, mérité un véritable débat citoyen. Nous aurons eu droit, une fois de plus, au « fait du prince ».






Date de mise à jour : samedi 4 février 2012.

Agenda


';

PNG - 274.1 ko
PNG - 252.3 ko
PNG - 299.4 ko

JPEG - 1.3 Mo

PNG - 302.3 ko

PNG - 19.5 ko