Millau ! Ta ville se meurt  du samedi 4 février 2012.




« Il n’y a rien à faire dans cette ville de Millau. A partir de 18 heures, il n’y a plus un chat dans les rues ».
Cette déclaration d’un lotois a été rendue publique par le journal « Midi Libre ». Elle exprime hélas une réalité préoccupante et de très nombreux témoignages pourraient, chaque jour, trouver place dans les colonnes de notre quotidien régional.
Nous en tenons quelques-uns à disposition :

  • « Pendant les fêtes de noël, nous allons sur Saint-Affrique, c’est bien plus animé, plus joyeux, plus festif qu’à Millau »
  • « J’étais à Villefranche-de-Rouergue. J’ai vu des rues piétonnes dignes de ce nom, avec beaucoup de magasins, de marques. Un peu ce qu’était Millau il y a 20 ou 30 ans ! Aujourd’hui, les rues piétonnes à Millau restent tristes, avec des magasins fermés, à vendre ou à louer. »

Cerise sur le gâteau, si l’on peut dire :
« Qui est responsable de l’animation musicale dans nos rues ? Noël, c’est la fête, la joie… Là c’est une invitation à la déprime collective ! »
Ce constat, hélas, ne se limite pas à la période des fêtes de fin d’années. Une commerçante nous a dit : « Tu enlèves un mois l’été, Millau, c’est devenu Carmaux ou Decazeville. Et pourtant, il y aurait tant à faire ! »
Cette réalité se répercute sur toute la vie locale, y compris sportive. Il y a peu encore, notre équipe de rugby évoluait et jouait les premiers rôles dans l’élite amateur, attirant au stade, chaque dimanche, plus de 1000 spectateurs. Aujourd’hui, nous sommes au niveau de villes 3 à 4 fois moins importantes : Saint-Affrique, Ségala Lévézou, Quillan, Elne…
Quant à notre équipe de foot, elle voit son ordinaire agrémenté par un fameux derby contre Séverac le Château. Cela n’a rien de péjoratif pour Séverac, mais, force est de constater l’évidence. Bien sûr, nos dirigeants de club n’y sont pour rien, bien au contraire. Ils subissent le contre coup d’une lente agonie qui a pour responsable des choix politiques, au niveau national mais aussi local.






Date de mise à jour : samedi 4 février 2012.

Agenda


';

PNG - 274.1 ko
PNG - 252.3 ko
PNG - 299.4 ko

JPEG - 1.3 Mo

PNG - 302.3 ko

PNG - 19.5 ko