L’anti-Sarkosisme ne suffit pas !  du dimanche 29 janvier 2012.




Le Front de gauche garantie d’un véritable changement.
Cela n’est pas nouveau, mais avec l’approfondissement de la crise du système capitaliste, les puissants ont une obsession : éviter à tous prix que le peuple ne remette en cause leurs privilèges exorbitants.
S’ils le pouvaient, Parisot, Boloré, Bouygues et consort, interdiraient le droit de vote…comme ils s’attaquent par politiques interposés, à bien d’autres droits dont nous sommes privés.
Propriétaires de la plupart des médias, ils disposent d’un autre moyen, la manipulation consistant à vous empêcher par tous les moyens, de voter pour vos aspirations.
Ces manipulations prennent plusieurs chemins :

  • L’encouragement à ne pas voter, selon l’argument que cela ne servirait à rien. Ainsi, n’ont-ils pas besoin de s’attaquer au droit de vote puisque celles et ceux qui ont intérêt à s’exprimer y renonce d’eux-mêmes.
  • Limiter l’enjeu au changement du locataire de l’Elysée. Si la bande du Fouquet’s aime Sarkozy, elle n’exclut pas son remplacement, si cela ne met pas en cause la nature du système qui les engraisse à notre détriment.

D’où la promotion médiatique de certain(e)s candidat(e)s. ces alternances sans changement ont débouché et débouchent partout en Europe sur de véritables désillusions, faisant monter l’abstention et les votes extrêmes, dangereux pour la démocratie.

Tout bénef pour les maîtres du monde, grands patrons et financiers.
Afin de mieux comprendre, nous vous invitons à prendre connaissance de notre dossier :
« Une dictature qui ne dit pas son nom ».






Date de mise à jour : dimanche 29 janvier 2012.

Agenda


';

PNG - 274.1 ko
PNG - 252.3 ko
PNG - 299.4 ko

JPEG - 1.3 Mo

PNG - 302.3 ko

PNG - 19.5 ko